Au milieu du grand nulle part

Viktoria Sorochinski

 

Poltava est une ville située à l’est de l’Ukraine, dans une région un peu mystérieuse refuge depuis longtemps d’écrivains, d’artistes et de mystiques. Elle est surtout connu pour la bataille qui y eut lieu le 08 juillet 1709 opposant l’armée suédoise de Charles XII de Suède à celle du tsar Pierre le Grand et qui vit la victoire écrasante des Russes dans la guerre qui opposait les deux pays. La photographe Viktoria Sorochinski s’y est rendu à la rencontre de personnages en marge, vivant dans une atmosphère à la croisée des mythes et de l’histoire. Elle raconte:
«La région de Poltava est l’un des endroits les plus mystérieux et inexplorés d’Ukraine. Sa culture, sa mythologie, son architecture et ses croyances religieuses/mystiques trouvent leur origine dans un mélange particulier entre les influences d’Europe de l’Est et d’Asie (Mongolie, Turquie, Caucase, etc.), entre le paganisme, le christianisme orthodoxe et même l’islam. Des écrivains et des poètes célèbres, tels que Nikolaï Gogol, Alexandre Pouchkine et Ivan Bounine (entre autres) ont écrit sur Poltava, et beaucoup d’entre eux y ont vécu ou ont eu des liens particuliers avec cet endroit. Il y a même une rumeur selon laquelle Michail Boulgakov aurait basé le personnage de Marguerite du Maître et Marguerite (son livre mondialement connu), sur une des sorcières de Poltava. Ma grand-mère maternelle, qui vient souvent me voir dans mes rêves depuis qu’elle est décédée, est née à Poltava. Lorsque j’ai visité cet endroit pour la première fois, il m’a semblé étrangement familier: on s’y sentait presque comme à la maison et tous les gens que j’y rencontrais ressemblaient à de vieux amis ou peut-être même à de la famille! C’était un sentiment très inattendu pour moi, étant donné que j’ai été une immigrante presque toute ma vie. Peut-être que ces gens me renvoyaient à moi-même d’une manière étrange: c’était tous des rêveurs, perdus dans leur propre univers et pourtant tous reliés par cette terre mystérieuse. Ici, les mythes et l’histoire se chevauchent et se complètent, la nature sauvage et le mode de vie rural se fondent harmonieusement dans la vie urbaine contemporaine et l’architecture monumentale. La décadence et la destruction sont imbriquées avec des rues et des bâtiments propres et bien entretenus. Ce lieu semble fusionner les sentiments d’apocalypse et d’utopie d’une manière qui semble absolument naturelle. Les gens du coin n’arrêtaient pas de me prévenir que si je restais là un peu trop longtemps, je ne pourrais jamais partir, car cet endroit a une sorte de ”port” invisible qui se referme après un certain temps et un visiteur qui n’est venu que pour jeter un petit coup d’œil y reste à jamais.»

➡️ Le site de Viktoria Sorochinski

 

©Viktoria Sorochinski

Billy Bones est un autre personnage intéressant et mystique de Poltava, que j’ai eu la chance de rencontrer. Il a été marin, puis, très âgé, il est soudainement devenu bijoutier. Il passe la plupart de son temps sur son lieu de travail, où il dort souvent. Lorsque nous nous sommes rencontrés, il m’a raconté de nombreuses histoires sur ses rencontres avec des esprits et des entités, qui selon lui, lui rendent souvent visite, et lui ont même laissé des notes en latin.

Dmitro Bilokin une personne profondément spirituelle et un artiste céramiste, peintre et intellectuel très talentueux qui a embrassé le christianisme orthodoxe après certaines expériences mystiques horribles qu’il a vécues après la mort de sa grand-mère. En même temps, ses croyances se recoupent quelque peu avec le bouddhisme.

Ce dessin symbolique d’un crucifix a été peint par Dmitro Bilokin, dans son atelier, pour la protection contre les forces obscures. Il m’a dit qu’après la mort de sa grand-mère, des créatures maléfiques lui rendaient visite toutes les nuits et qu’il était sur le point de perdre la raison. Il a donc dessiné ce symbole pour protéger ce lieu de leur présence. Cet endroit est la vieille maison qui appartenait à son grand-père, qui y vivait et qui lui a enseigné l’art de la céramique.

Peinture murale créée par l’artiste Dmytro Bilokin et qui symbolise la lutte de l’Ukraine pour la liberté au cours des siècles.

Valerij est un maître de la poupée, il en crée des très particulières, qui pourraient plutôt être considérées comme des sculptures conceptuelles. Chacune de ses poupées a une histoire et une signification particulières. Valerij collectionne également des poupées japonaises anciennes, qu’il restaure lui-même. Sa collection est l’une des plus importantes de toute l’Europe. Il vit entouré de plusieurs centaines de modèles et a du mal à les vendre, car il ne peut pas les laisser partir. Une fois entrée chez lui, j’ai eu l’impression d’e pénétrer dans un autre monde.

Le bâtiment des cadets est l’une des constructions les plus belles, les plus impressionnantes et les plus monumentales d’Ukraine. C’est aussi l’un des lieux les plus mystiques et paradoxaux de Poltava. Il a été construit comme un symbole de la puissance de l’Ukraine après la victoire de la célèbre bataille de Poltava qui s’est déroulée entre les Russes et les Suédois en 1709 à Poltava (qui appartenait alors à l’Empire russe). Situé à l’endroit le plus central, l’édifice a été abandonné pendant de nombreuses années. Il semble avoir son propre univers, où les règles normales ne s’appliquent pas. C’est un lieu où les jeunes générations de Poltava se sont senties libres de s’exprimer pendant une longue période.

Le père Georgij est prêtre dans une très ancienne église qui a été construite en 1800. Après sa réouverture dans les années 1990, le Père a voulu la démonter et construire une nouvelle église à sa place, mais la municipalité lui a déconseillé une telle action. Ce n’est qu’en 2012 qu’il a trouvé un moyen de sauver pour faire revivre l’endroit tel qu’il est, sans le détruire. Lors des restaurations, on a trouvé à l’intérieur du bâtiment la sépulture d’une petite fille, dont on ne savait pas jusqu’à présent qui elle était et pourquoi elle y était enterrée. Le portrait a été pris à l’intérieur de l’église.

La bataille de Poltava est l’un des événements historiques les plus importants qui se soient produits sur le territoire de Poltava. Elle s’est déroulée entre les Russes et les Suédois en 1709, à l’époque où Poltava appartenait encore à l’Empire russe. Cette bataille est l’un des événements historiques les plus controversés et les plus débattus, qui a créé des tensions au sein du peuple ukrainien, car certains se sont battus du côté de la Suède et d’autres du côté de la Russie. Cet événement historique a été l’un des tournants du destin de l’Europe de l’Est.

Kolya-Yan est un personnage très particulier et presque tout le monde le connaît là-bas comme une figure excentrique qui développe ses propres idées et philosophies sur le monde dans lequel nous vivons. Il réalise aussi constamment des films et écrit des scénarios, pour lesquels il construit lui-même les décors, les masques et les costumes. La plupart de ses créations ne sont pratiquement vues par personne, car selon lui, elles ne sont pas terminées ni parfaites. La photo est prise à son domicile, où il réalise un grand nombre de ses films.

Le “Jardin des Dieux” a été créé par Ivan Miasoedov dans le manoir de son père. C’était un lieu où se rencontrait une société fermée d’artistes et de philosophes. Selon la légende, ils ont accompli toutes sortes d’actes secrets et mystérieux à cet endroit, où ils posaient en dieux grecs et romains pour des “peintures vivantes”, accomplissaient divers rituels et avaient même des relations sexuelles. Miasoedov lui-même était l’un des personnages très célèbres de Poltava au début du XXe siècle, et sa vie est entourée de mystères et de mythes qui prospèrent parmi les habitants de la région.

JE SOUTIENS tljc
JE FAIS UN DON

touslesjourscurieux est un site indépendant créé par d’authentiques amoureux de la photo. Toutes les semaines, nous proposons sur notre site gratuit des articles et un agenda complet. Tout cela ne peut se faire sans vous. Alors, si vous prenez du plaisir à nous lire… faites un don. Merci.


Saisissez les éléments à chercher et appuyer sur la touche "entrée"