Des images au carré

Iraklis Kougemitros

 

C’est un univers fait de plans, de droites, de polygones, où la géométrie règne et où des couleurs vives viennent en adoucir la sévérité. C’est un paysage urbain où glissent des spectres ténébreux et énigmatiques au milieu de formes strictes. Iraklis Kougemitros arpente les rues de lieux à l’aspect familier mais que l’on aurait du mal à situer avec précision, tentative pour exprimer les influences qu’il reçoit de l’endroit où il se trouve et celles qu’il y exerce en composant des images rigoureuses qui racontent des histoires bien singulières.

Entretien avec Iraklis Kougemitros

Comment vous êtes-vous lancé dans la photographie?
C’est un profond besoin d’expression qui a commencé il y a des années avec mon engagement dans la musique pour plus tard se poursuivre avec la photographie. C’est principalement une recherche philosophique de ce qui manque à mon implication musicale, essayer de refléter tout ce qui s’est gravé en moi dans le temps et dans l’espace. J’ai donc choisi la photo de rue en commençant à prendre des images entre 2009 et 2012 suivi d’une pause pour rassembler toutes les informations sur ce que je voulais faire et j’ai repris en 2016 jusqu’à maintenant.

Vous travaillez beaucoup avec la géométrie de vos images. Pourquoi avez-vous choisi cette option?
C’est un processus pour mettre de l’ordre dans les choses, pour plus tard décider qu’est-ce que je vais garder ou enlever. C’est un démarche de balance qui essaie de construire les bases afin que je sois prêt à assimiler des informations, puis la déconstruction recommence pour qu’il y ait toujours un espace vital pour assimiler de nouvelles connaissances.

Que nous disent vos images?
J’essaie d’expliquer et de redéfinir les “significations”. Je construis de petites histoires de la vie urbaine qui m’entoure, j’utilise les éléments que je vois pour faire une composition comme si j’étais sur une scène de théâtre, la lumière toujours allumée parce qu’il se passe toujours quelque chose. Dans ces éléments du monde extérieur, j’essaie d’intégrer comme un scénario dans mes images et mon affect psychologique, souvent les ombres ou mon ombre résultats de cette lumière symbolisant cet  » impact psychologique” tandis que j’essaie d’en trouver le sens.

Quelles sont vos inspirations artistiques en photographie ou en peinture?
Quand j’ai commencé à utiliser les arts pour m’exprimer, j’ai été attiré et inspiré par le Bauhaus et le Cubisme. Cela m’a beaucoup aidé à comprendre quels supports étaient nécessaires pour que mes pensées se concrétisent. Après cette période, j’ai essayé de faire plus confiance à mon jugement, de croire beaucoup en la connaissance que nous avons en nous. Je dirais que j’évite autant que possible d’être influencé, non pas parce que je ne considère pas cela important, mais surtout parce que j’expérimente avec toutes les choses et pensées qu’une ressource peut produire et ce qu’elle peut créer. J’essaie surtout de changer les choses qui ne me plaisent pas et de ne pas rester sur les choses que j’aime. Cette période peut être longue pour moi, mais après être retourné sur les lieux, j’essaie de me connecter avec les autres et ce qui est différent pour recueillir de nouvelles informations et continuer.

Propos recueillis par Gilles Courtinat

 

➡️ Le site d’Iraklis Kougemitros

➡️ Plus de photos

©Iraklis Kougemitros

JE SOUTIENS tljc
JE FAIS UN DON

touslesjourscurieux est un site indépendant créé par d’authentiques amoureux de la photo. Toutes les semaines, nous proposons sur notre site gratuit des articles et un agenda complet. Tout cela ne peut se faire sans vous. Alors, si vous prenez du plaisir à nous lire… faites un don. Merci.


Saisissez les éléments à chercher et appuyer sur la touche "entrée"