Claudia Andujar

La lutte Yanomani 

Jusqu’au 10 mai 2020
Fondation Cartier, Paris

«Je suis liée aux Indiens, à la terre, à la lutte première. Tout cela me touche profondément. Tout me semble essentiel. Peut-être ai-je toujours cherché la réponse au sens de la vie dans ce noyau fondamental. J’ai été poussée là-bas, dans la forêt amazonienne, pour cette raison. C’était instinctif. C’est moi que je cherchais.» Claudia Andujar

La Fondation Cartier pour l’art contemporain présente la plus vaste exposition jamais consacrée à l’œuvre et à l’activisme de la photographe brésilienne qui, depuis les années 1970, a dédié sa vie à la photographie et à la défense des Yanomami, peuple amérindien parmi les plus importants de l’Amazonie brésilienne. Plus de trois cents photographies en noir et blanc ou en couleur, dont un grand nombre d’inédits, une installation audiovisuelle ainsi que des dessins réalisés par des artistes yanomami et des documents historiques sont exposés. Reflétant les deux versants d’une démarche, artistique et politique, l’œuvre témoigne de l’engagement de l’auteure en faveur de la défense des droits des Indiens et de la forêt qu’ils habitent. La 1ere rencontre a lieu en 1971, alors que la photographe réalise un reportage sur l’Amazonie. Fascinée, elle décide d’entreprendre un travail approfondi sur ce monde qu’elle découvre. La fin des années 1970 marque un tournant dans sa carrière. La construction, par le gouvernement militaire brésilien, de la route transamazonienne dans le sud du territoire Yanomami ouvre la région à la déforestation ainsi qu’à des projets de colonisation agricole et provoque la destruction de communautés entières en favorisant la propagation d’épidémies. Cette situation dramatique n’est pas sans rappeler à Claudia Andujar le génocide auquel elle a assisté en Europe, et cette prise de conscience la pousse à s’engager entièrement dans la lutte en faveur de la défense des droits des Yanomami et de la protection de leur forêt. A l’occasion d’une campagne de vaccination, elle réalise des photographies d’indiens portant autour du cou un numéro servant à les identifier sur des fiches médicales, images ambigües qui ne sont pas sans rappeler le tatouage des juifs pendant la Shoah même si le but est bien différent.

Un manifeste audiovisuel, réalisé à partir de photographies tirées de ses archives, montre le bouleversement d’un monde amérindien dévasté par la prédation de la civilisation occidentale. L’intégrité du territoire Yanomami est encore aujourd’hui menacée par une invasion massive de chercheurs d’or et la déforestation causée par les grands éleveurs. En retraçant le combat d’une vie et en dévoilant la richesse formelle du travail de l’artiste, l’exposition offre une immersion dans l’univers cosmologique et la vie quotidienne des Yanomami ainsi qu’une puissante mise en accusation politique des abus dont ils sont victimes.

©Claudia Andujar

JE SOUTIENS tljc
JE FAIS UN DON

touslesjourscurieux est un site indépendant créé par d’authentiques amoureux de la photo. Toutes les semaines, nous proposons sur notre site gratuit des articles et un agenda complet. Tout cela ne peut se faire sans vous. Alors, si vous prenez du plaisir à nous lire… faites un don. Merci.


Saisissez les éléments à chercher et appuyer sur la touche "entrée"